Nous vous promettions un défi, de taille qui plus est, hyper easy pour certains mais presque irréalisable pour d'autres... Ce weekend, nous avons rassemblé notre courage et nos forces, et nous avons plongé. Une cuisine, des ingrédients, des ustensiles, une recette et une montagne de trucs à faire pour réussir notre recette... de macarons! 

Journal de bord de cette épopée, accrochez vos ceintures!

Nous sommes parties d'une idée reçue: les macarons, c'est pas pour les amateurs... Alors, info ou intox?

On peut dire que nous nous sommes préparées: étude et analyse de différentes recettes, des heures passées sur les forums pour récolter les trucs et astuces, choix et achat d'ingrédients parfaits et de bonne qualité, ustensiles parés à toute épreuve... Pour finir, on s'est retrouvées autour de la table, à comparer les recettes, avec un dilemme: on suit la recette des blogs de cuisine ou celle d'Alain Ducasse? Mmmmh... Après moult arguments, va pour Ducasse. On se dit qu'il connaît son métier quand même. Mais rien de grave, les recettes sont pratiquement les mêmes...

DSC03506Etape 1 : pesage des ingrédients. Au gramme près s'il vous plaît. Dommage que vous ne pouvez pas sentir à travers l'ordinateur... La poudre d'amandes embaume la cuisine, quel rêve!

110 g de poudre d'amandes, 225 g de sucre glace, 120 g de blancs d'oeufs (mais il fait comment Ducasse pour parvenir pile à 120 g de blancs d'oeufs ?), 50 g de sucre semoule, 30 gouttes de colorant rouge.

DSC03507Etape 2 : les petits mélanges. Poudre d'amandes et sucre glace sont mixés, puis tamisés pour obtenir une poudre fine. Problème, nous n'avions pas de tamis, mais une passoire trop fine en entonnoir... Pas idéal, et il restait donc des petits grumeaux... Les experts insistent sur cette étape, la poudre doit être fine. Au final c'est vrai, elle assure des macarons lisses. Bon, passons, pas grave, nous ne sommes pas des professionnelles...

DSC03512Etape 3 : les oeufs en neige. Alors là, étape très importante. Les oeufs en neige doivent être très fermes, condition pour avoir du "croûtage", ce merveilleux petit bord croustillant du macaron lorsqu'il est cuit... Nous avions un mixer d'enfer, qui a fait tout notre travail à notre place en trois minutes. Sincèrement, il faudrait de la patience pour avoir une neige bien ferme au petit mixer...

DSC03515Etape 4 : le grand mélange. On mélange tout, la partie "sèche" avec les oeufs en neige. Très délicatement... Lorsque le mélange est homogène, on prélève 2 càs et on y ajoute les 30 gouttes de colorant, si désiré. Notre couleur rouge était sublime, et il faut bien noter que l'intensité de la couleur se perd un peu à la cuisson... Le résultat sera donc plus clair que la pâte... On remélange tout, et on fourre la douille. D'après notre propre expérience, il est important d'aller assez vite dans cette étape, afin que les oeufs restent fermes, et ne "fondent" pas durant le processus. Il faut une pâte assez épaisse, et pas trop liquide... pour l'étape de la douille...

DSC03521Etape 5 : la douille. Attention, ce n'est pas de la tarte, c'est le cas de le dire... L'objectif est de faire des petits ronds de pâte, espacés de 2-3 cm. Notre pâte était un poil trop liquide... mais on y est arrivées. Des dizaines de petits ronds roses se succèdent, c'est très mignon! Il faut les faire "sécher" pendant une heure, ou beaucoup plus dans l'idéal (plusieurs heures, voire une nuit...).

Etape 6 : la cuisson. Easy. 13 minutes à 150°C, au milieu du four. Les petits ronds gonflent au fur et à mesure... C'est magnifique, on est restées devant le four à les regarder, la larme à l'oeil. Il ne faut cependant surtout pas ouvrir le four, au risque de voir les macarons retomber... Notre première fournée est partie en fumée.

DSC03525Etape 7 : le fourrage lorsque les coques sont refroidies. Le meilleur. Il faut assortir les paires de ronds, et les coller avec de la confiture... miam! Dégustation recommandée! Bon, on a un peu joué à Tetris en essayant d'assortir des coques de formes indéterminées, mais il y avait des ronds aussi!

Bingo, on a su faire des macarons! Trop dur à fabriquer? INTOX! Il suffit de suivre le recette, et c'est facile! Petit conseil: placez les macarons terminés dans le frigo et dégustez-les le lendemain: ils sont frais et la confiture a rendu le milieu moelleux à souhait... Mmmmmmmh!

CQFD, les macarons on adore, on adhère, on en refait! (c'est promis les collègues, pro-mis !)

S. et AC.

DSC03536