Nous avons toutes un côté "petite peste" en nous, avouons-le.. C'est donc avec délectation que j'ai suivi une leçon de perfectionnement en lisant le 5e tome des Nombrils.

les-nombrils--tome-5,-un-couple-d-enfer-261181-250-400J'ai plongé avec ravissement dans l'univers girly de Karine, Jenny et Vicky : ces jeunes filles sont un cliché de notre société. C'est la version "Sex and The City" avec des jeunes filles en fleur. Chacune de nous se retrouve forcément dans l'un des personnages, que ce soit pour sa personnalité, son dressing ou dans le profil psychologique. Un personnage, un peu des trois à la fois : c'est selon la cruauté de la situation.. car pour les vacheries de filles entre filles, madame est servie.

Le 5e tome des Nombrils, intitulé "Un couple d'enfer", est la suite des autres tomes. Karine s'émancipe, son personnage s'épaissit, se noircit : je m'en réjouis (quelle pauv' fille tout de même dans les premiers tomes). Exit le John-John : Karine s'ouvre à de nouveaux horizons. Vicky reste Vicky à notre plus grand bonheur. Je regrette l'évolution de Jenny dont les réflexions au ras des pâquerettes sont décevantes (cela manque de contenu, diraient certains).

Les habituées des Nombrils trouveront un tome explosif et rempli de rebondissements. Pour celles qui ne connaissent pas, je vous conseille de lire les premiers tomes en premier - vous savourerez d'autant mieux l'acidité croissante d'un tome à l'autre.

AC.

Delaf et Dubuc, Les Nombrils, Un couple d'enfer, Tome 5, Dupuis, environ 10 eur.