Inutile de vous faire un dessin : aux Etats-Unis, on mange extrêmement mal

Vous connaissez la rengaine, n'est-ce pas ?

Allez, un petit extrait, juste pour se faire plaisir

Les parts de pizza sont énooooormes, les boissons gazeuses sont en free refill dans les restos - entendez gratuites et à volonté - on ne mange que des hamburgers, des farines enrichies aux vitamines, des cafés fortement aromatisés et sucrés, la viande est aseptisée, les paquets de tortillas sont vendus au kilo, les chiens ont droit à leur menu chez Shake Shack

IMG_1953 IMG_1959

Ben oui, j'ai observé tout cela lors de mon dernier séjour.

_MG_8808 _MG_8809

En réalité, je l'ai observé partiellement. Car j'ai vu autre chose aussi.

Allez, un petit extrait, juste pour nous faire un peu mal

Ainsi j'ai vu des fromages au lait cru en vente libre dans les supermarchés, j'ai découvert de fabuleuses recettes extra saines dans des enseignes réputées non saines, j'ai mangé dans des concepts révolutionnaires 'beau, bio et bon'..

Souvenir incroyable du resto The Kitchen Next Door à Denver et de la recette à la quinoa-cannelle
(si vous la voulez, faites moi signe :-)

_MG_8803 _MG_8805

Et si nos a prioris étaient en partie faux, et si nous avions une vision tronquée de la réalité ? Ne véhiculons-nous pas un message simpliste, agrémenté d'allégations doûteuses, des idées reçues que nos médias nous serinent depuis la lointaine Europe ?

Et si, nous, petits européens présomptueux, nous nous trompions sur toute la ligne ?

J'ai rencontré des américains conscients de l'impact environnemental de leurs - pardon - de nos mauvaises habitudes alimentaires et qui oeuvrent intelligemment à la préservation de la planète par toutes sortes de petites actions collectives et participatives. Leurs idées sont simples et pourtant, le constat est clair : elles sont impossibles à mettre en oeuvre chez nous, car clairement : nous ne sommes pas prêts.

En toute humilité, j'ai beaucoup appris sur ce continent.
Je pensais que nous avions un message à leur transmettre, à ces Amerlocs..

Quelle gifle !

La vieille Europe, ancrée dans ses certitudes et son immobilisme, a du tracas à se faire. Alors, je dis bravo, je dis respect. La révolution est en marche de l'autre côté de l'Atlantique. En toute discrétion. La réalité sera difficile à digérer quand nous ouvrirons les yeux..

Et d'ailleurs... si je retournais observer leurs idées ??? Chiche... Je vous donne rendez-vous sur la page Facebook du blog dès mercredi soir pour une ENOOOOOORME surprise :-)

Readers from the States, be prepared, be ready : the blog is coming to NYC !